Equipage Apollo 7


Apollo 7 ( – ) fut la première mission habitée du programme Apollo, lancée par la fusée spatiale Saturn IB. Ce fut également la première mission américaine à envoyer une équipe de trois hommes dans l’espace et la première mission à diffuser des images pour la télévision.

L’équipage de la mission Apollo 7 était constitué des trois membres suppléants de la mission Apollo 1 de 1967, à savoir :

  • Walter Schirra, commandant ;
  • Donn Eisele, pilote du module de commande ;
  • Walter Cunningham, pilote du module lunaire.

    Vingt mois se sont écoulés depuis la tragédie d’Apollo 1, en janvier 1967 : le module de commande d’Apollo a été complètement remanié et le principal objectif de la mission Apollo 7 est précisément de le tester.

    Apollo 7 étant lancé avec la fusée Saturn IB (SA-205), celle-ci n’emporte pas de module lunaire. Commandant la mission, Schirra — vétéran des programmes Mercury et Gemini — a voulu lui donner le nom de code « Phoenix » — allusion à l’oiseau qui renaît de ses cendres — en mémoire d’Apollo 1 mais l’idée a été rejetée par la direction de la NASA.

    L’un des objectifs du vol est de tester la manœuvre d’arrimage avec le module lunaire. Pour cela les astronautes réalisent un certain nombre de manœuvres avec l’étage supérieur S-IVB. Ce faisant, ils s’aperçoivent rapidement que l’un des quatre panneaux censés servir de coiffe au LM ne s’est pas complètement ouvert. Raison pour laquelle, à partir de la mission suivante, ces éléments seront carrément éjectés de l’étage.

    Le moteur SPS du module de service (conçu pour permettre aux vaisseaux Apollo des missions suivantes de quitter l’orbite lunaire et revenir sur Terre) est allumé à huit reprises. Tout fonctionne normalement.

    Bien que la cabine d’Apollo soit plus spacieuse et confortable que celle de Gemini, les astronautes supportent difficilement les onze jours de la mission. Ils trouvent la nourriture mauvaise. De surcroît, Schirra développe un rhume sévère et communique son infection à ses coéquipiers : tous trois deviennent irritables et répondent avec agressivité aux capcoms2. Et alors que l’un des objectifs de la mission est de tester le dispositif de diffusion télévisée, permettant d’émettre des images en direct, la mauvaise humeur de l’équipage transparaît parfois lors des retransmissions.

    Apollo 7 amerrit à 370 km au sud-sud-ouest des Bermudes et à 13 km au nord du porte-avions USS Essex qui l’attend.

    Source Wikipédia


×